LES CATÉGORIES DE DRONES

Les gammes de drones ne cessent d’évoluer pour satisfaire les usages, niveaux et budgets de tous les utilisateurs. Certaines fonctionnalités et caractéristiques sont déterminantes pour l’utilisation que vous souhaitez faire de votre appareil.

LES DRONES CAMERAS

Ils permettent des prises de vues uniques en filmant ou photographiant depuis le ciel. Les drones caméras se scindent en 2 catégories :

DRONE AVEC CAMÉRA EMBARQUÉE

Un drone avec caméra embarquée ne dispose pas de caméra intégrée. Cela signifie que vous aurez la possibilité de fixer une caméra type GoPro sur votre drone. C’est elle qui capturera l’image. Pratique pour utiliser votre appareil pour d’autres occasions.

DRONE AVEC CAMÉRA INTÉGRÉE

Un drone avec caméra intégrée est parfois plus léger et moins coûteux. Les nouveaux modèles embarquent des caméras puissantes pour réaliser de superbes plans. En revanche, la caméra intégrée n’est pas amovible.

La qualité de la caméra intégrée est un facteur clé dans l’achat d’un drone. Pour de belles prises de vues, nous conseillons de choisir un modèle équipé au minimum d’une caméra Full HD voire UHD, permettant à la fois d’augmenter la qualité d’image et de la stabiliser de manière logicielle en post-production pour minimiser les éventuels soubresauts.

En revanche sur les drones à caméra embarquée, votre caméra peut perdre en stabilité étant donné qu’elle n’est pas directement intégrée au drone. D’où l’importance d’une nacelle, souvent dotée d’un système de stabilisation mécanique permettant de produire une image nette et fluide.

La taille est à prendre en considération en cas de nécessité de transport par exemple. Notons que de nouvelles générations de drones affichent un châssis pliable, idéal pour les nomades ! Généralement, les minis drones s’utilisent à l’intérieur et auront du mal à voler correctement à l’extérieur à cause du vent. Tout dépendra donc de votre utilisation, car plus un drone est grand, moins il est facile à transporter mais plus ses capacités sont décuplés.

L’autonomie est en moyenne de 10 minutes sur les drones mais les plus puissants peuvent voler jusqu’à 30 minutes. Certains modèles permettent même de rajouter des batteries amovibles.

La portée est la distance de vol maximum possible entre le contrôleur et le drone. En fonction du modèle et des technologies, elle peut varier de quelques dizaines de mètres à plusieurs kilomètres.

Selon les modèles, le pilotage se fait avec une radiocommande, alors que d’autres permettront de piloter complètement ou partiellement l’appareil via un smartphone et une application. Cette dernière simplifie généralement le maniement de l’appareil, et s’avère idéale pour les débutants. Notez toutefois qu’un pilotage via une radiocommande permettra un contrôle plus précis du drone.

Le budget d’un drone peut varier d’une centaine d’euros à plusieurs milliers. Veillez donc à choisir un appareil selon votre usage et votre niveau.

LES DRONES DE RACING

Il existe deux façons de faire du racing :

  • En gardant à vue son drone ou grâce à la retransmission vidéo sur un écran
  • En utilisation des lunettes de FPV qui permettent au pilote de voir à travers le drone, on parle alors de FPV Racing (First Person View Racing)

La caméra intégrée sur un drone de racing offre une image suffisante pour voir et piloter mais est d’une qualité trop faible pour être exploitée pour la photographie ou la vidéo. C’est pour cela qu’il est fréquent qu’un pilote de drone de racing bricole son multirotors pour l’équiper d’une caméra de meilleure définition, afin de capturer la course et la partager sur internet.

L’autonomie de ce type de drone est d’environ 3 à 6 minutes.

La taille d’un drone de course se veut de plus en plus petite, en moyenne elle est de 250mm mais si vous avez prévu de faire du racing en intérieur, un modèle de 130mm serait idéal.

Contrairement aux drones caméras, il est vivement recommandé de contrôler son multirotors racing avec une radiocommande ce qui permettra une meilleure maîtrise de l’appareil.

Le pilote devra être un brin bricoleur pour remplacer certains composants en cas de casse ou s’il souhaite améliorer les capacités de son drone de racing : remplacer les hélices ou le chassis, changer de radiocommande, opter pour un moteur plus performant ?

Quel Drone choisir ?

Pour débuter, il est conseillé de choisir un petit drone.

Les petits drones sont intéressants car ils sont robustes, abordables et certains modèles disposent d’une caméra intégrée. Il sera possible de vous entraîner à l’intérieur, ce qui est préférable car il est probable et presque normal de crasher son drone lors de son premier vol.

Les marques Hubsan, PNJ, et Snaptain sont idéales pour un débutant, que ce soit pour une utilisation photo ou faire du racing. Ces petits drones caméra abordables sont équipés d’un très bon système de stabilisation et peuvent voler vite.

QUEL DRONE POUR LA PHOTO ?

Vous avez déjà volé plusieurs fois et commencez à bien maitriser le pilotage d’un drone ? Il est temps pour vous d’investir dans un matériel plus puissant, offrant notamment une meilleur qualité d’image.

Le choix du drone sera déterminé par votre utilisation :

Si vous souhaitez acheter un drone uniquement pour faire de la photo ou des vidéos lors de vos vacances, nous vous conseillons le drone compact avec caméra incluse. Un modèle premier prix peut déjà permettre des prises de vue en Full HD et disposer d’une autonomie d?environ 10 minutes. Selon la qualité des images souhaitée, les montés en gamme progressives sont facilement possible.

Si vous êtes plutôt du genre baroudeur, à partir à l’aventure en sac à dos, votre drone devra être le plus compact possible, repliable, avec une autonomie supérieure à 10 minutes. Pour ceux qui souhaitent avoir un drone avec caméra intégrée offrant des prestations incroyables, le meilleur rapport qualité / prix du marché est la gamme Mavic de chez DJI.

Les passionnés d’images qui n’ont pas à se soucier de la taille de leur drone pourront s’orienter vers la gamme Phantom 4 de chez DJI qui offre une stabilisation à 3 axes et intègre une caméra 4K. Les fonctionnalités de prises de vues sont multiples : 360?, timelapse, mode rafale? Le modèle se décline en plusieurs versions premium pour contenter tous les budgets et usages.

QUEL DRONE PHOTO POUR LES PROFESSIONNELS ?

L’utilisation professionnelle d’un drone est principalement cinématographique. Là aussi, les modèles premium des gammes Phantom 4 ou Inspire de chez DJI peuvent convenir à un usage semi-professionnel.

Il existe même un drone développé par la marque Powervision, qui va sous l’eau et permet de capturer les beautés du monde sous-marin via un appareil photo de 12 mpx pour 4 heures d’autonomie.

QUEL DRONE POUR DU FPV RACING ?

Vous êtes prêts à vous lancer dans le racing ? Sachez qu’un drone de racing doit être performant, agile et solide.

Les drones racing prêts à l’emploi sont des solutions clé en main pour les débutants ou intermédiaires. L’avantage c’est qu’ils permettent de vous familiariser avec les composants et vous donneront malgré tout la possibilité de les bricoler pour améliorer leurs capacités.

Pour les niveaux intermédiaires, il existe des drones de milieu de gamme assez performants pour améliorer vos compétences : plus intuitifs, maniables et rapides, ils se vendent même en pack avec lunettes de FPV incluses.

Pour les plus expérimentés nous conseillons de passer à la vitesse supérieure avec un drone plus rapide et équipé de plusieurs de capteurs pour une meilleure maniabilité. Vous pouvez également trouver des modèles équipés de puissantes caméras intégrées, permettant une utilisation hybride (racing et photo) de votre multirotor.

Les drones à monter sont conseillés pour les pilotes les plus chevronnés et exigeants. Les composants nécessaires sont : le chassis, la carte de vol, les moteurs, les ESC, les hélices, les batteries, la radiocommande, l’émetteur / caméra et les lunettes de FPV.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *