À Shanghai, les feux d'artifice du Nouvel An remplacés par des drones

À Shanghai, les feux d’artifice du Nouvel An remplacés par des drones

Ça fait plusieurs années maintenant que les ingénieurs savent faire voler des drones en essaim pour leur faire reproduire des formes. Vu que la Chine, pays qui les a inventés, a fortement régulé l’utilisation de feux d’artifices pour des raisons écologiques — si, si — et sanitaires, Shanghai a décidé de se servir de cette technologie pour les remplacer. On se souvient qu’elle avait déjà été utilisée lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques d’hiver de Pyeongchang en février 2018, mais le résultat est toujours aussi impressionnant que troublant. Tandis qu’à Singapour, on a choisi de combiner les deux.

La ville de Shanghai a offert un spectacle exceptionnel à ses habitants pour fêter l’entrée dans la nouvelle décennie du XXIe siècle. Le soir du réveillon du Nouvel An, ce n’est pas un feu d’artifice traditionnel mais un show de drones qui a été offert aux spectateurs, rapporte le HuffPost. En effet, plus de 2.000 drones ont pris leur envol et ont dessiné de multiples formes lumineuses dans les airs.

Une chorégraphie synchronisée par ordinateur

Équipés de LED multicolores, les engins volants se trouvaient au bord de la rivière Huangpu, à une centaine de mètres de hauteur. Lors de ce show en trois dimensions, les drones ont ainsi esquissé diverses formes dans le ciel : la planète Terre, un dragon, une sphère étoilée ou un homme en pleine course.

Tous les drones n’étaient pas guidés individuellement mais de manière unifiée par un ordinateur qui pouvait ainsi programmer et synchroniser leur ballet volant. Aucun incident n’est survenu. Le show s’est conclu avec le traditionnel compte à rebours dans la ville chinoise.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *